5 faits à savoir sur Ganesha

1. Il est connu pour sa capacité à éliminer les obstacles

Selon les textes hindous, l’univers fonctionne comme une gigantesque machine. Les différents dieux mentionnés dans les Védas peuvent être comparés aux administrateurs de cette machine. Chaque dieu représente ou supervise certains aspects du monde.

Ganesha est largement considéré pour sa capacité à éliminer les obstacles. C’est pourquoi de nombreux hindous le vénèrent avant chaque décision importante qu’ils prennent, qu’il s’agisse d’un mariage, d’une affaire, d’une naissance, etc. Cependant, le gourou élimine également tout obstacle au cheminement de l’âme et est donc recherché par les aspirants transcendantaux du monde entier.

En outre, Ganesha est également connu comme le protecteur du monde ésotérique. Il n’est donc pas surprenant qu’il soit considéré comme la divinité suprême de l’astrologie. Les adeptes de la religion védique prient le dieu, croyant qu’il est un maître de l’univers. Il comprend la façon dont les influences astrologiques des planètes influencent le destin et le karma de chaque âme.

Les bénédictions de Ganesha sont souvent invoquées par les personnes qui chantent le mantra Om gam ganapataye Namaha, qui signifie : « J’offre mes obeisances à Ganesha pour qu’il élimine les obstacles ». En outre, il est reconnu chaque année par la célébration d’une fête qui dure 10 jours, appelée Ganesha Chaturthi, en l’honneur de l’anniversaire de Ganesha.

2. Il est l’enfant de Shiva et de Parvati

L’une des figures les plus aimées et les plus vénérées de la religion védique, Ganesha est surtout connu, peut-être, à cause de sa tête d’éléphant.

Dans leur livre « Ganesha The Auspicious…The Beginning », Shakunthala Jagannathan et Nanditha Krishna précisent qu’il existe dans les textes hindous diverses versions de l’histoire de la genèse de Ganesha qui semblent contradictoires.

Dans l’une de ces histoires, les dieux sont venus demander à Shiva de les aider parce qu’ils étaient enlevés par des démons. Shiva accepta la requête en créant de son cerveau un enfant éthéré arborant une tête d’éléphant ainsi qu’un trident tenu dans l’autre main. Dans les années qui suivirent, Ganesha fut connu comme le fils de Shiva, né de l’esprit, qui devait garder le divin. Parvati, l’épouse de Shiva, est alors assise sur ses genoux et lui dit que toute entreprise, divine ou humaine, ne peut être couronnée de succès que si elle est confiée à Ganesha. Shiva fut alors chargé de nommer Ganesha à la tête des Ganas (troupeaux célestes).

Selon une autre version de l’histoire dans laquelle Shiva a inventé Ganesha, Parvati, qui s’en voulait de n’avoir aucune des œuvres qu’il avait créées, a réussi à convaincre Ganesha de prendre la tête d’un éléphant. Lorsqu’elle vit l’enfant avec une tête d’éléphant, Parvati ressentit une grande affection pour Ganesha et déclara que rien ne réussirait jamais sans offrir une bénédiction au fils de Ganesha.

La version la plus populaire de l’histoire de la naissance est centrée sur un moment précis où Parvati a pris son bain. Pendant que Shiva méditait, elle enleva une couche d’huile et de la poussière de son corps. Elle s’est alors transformée en jeune garçon. Le garçon a été ramené à la vie. Lorsqu’elle lui a dit que c’était son fils, elle lui a demandé de rester dans la garde pendant qu’elle entrait dans la salle de bain pour se baigner. Lorsque Shiva revint, Ganesha lui barra la route afin de l’empêcher de voir Parvati. Ignorant que Ganesh était son fils, Shiva devint violent et attaqua l’enfant, finissant par couper la tête de Ganesh. Dès qu’il réalisa ce qui s’était passé, Parvati devint si triste qu’elle décida de démolir les cieux et la terre. Shiva s’est alors calmé et a demandé aux ganas d’enlever et de transporter une tête d’animal qui était la toute première créature vivante qu’ils avaient pu localiser et dont la tête était orientée vers le nord. C’est le chemin le plus propice à la sagesse. Les ganas sont ensuite retournés auprès de l’éléphant endormi que Shiva avait placé sur la trompe de Ganesha. Ganesha a été ramené à sa gloire d’antan. Certains voient dans la décapitation de Ganesha une indication de la transformation que la personne doit subir pour aller dans le sens de la spiritualité.

Bien qu’ils semblent contradictoires, les multiples récits d’origine qui sont souvent liés à différentes figures associées à diverses figures de l’hindouisme servent fréquemment à attirer l’attention sur des leçons de morale spécifiques. Les nombreuses représentations permettent de montrer la diversité de l’hindouisme, son ouverture et ses caractéristiques pluralistes.

3. Il est célèbre pour son intelligence et sa sagesse

Kartikeya

Ganesha et son frère Kartikeya ont un jour participé à un concours visant à déterminer qui pouvait faire le tour de la planète le plus rapidement. Alors que Kartikeya s’est rapidement envolé, Ganesha a plutôt fait le tour de ses parents avec dévouement. Comme le Seigneur Shiva et Parvati sont considérés comme le centre de l’univers, Ganesha fut considéré comme le vainqueur. Il a été assez intelligent pour reconnaître la place de ses parents dans l’univers et a ainsi démontré un concept fondamental enseigné par l’hindouisme, à savoir que chacun doit faire preuve d’un profond respect à l’égard de ses parents, car l’absence de parents signifie que personne ne sera fait.

4. Il a traduit le Mahabharata

Lorsque Vyasadeva a eu l’idée d’écrire l’épopée indienne du Mahabharata, il a contacté Ganesha, connu pour sa mémoire vive et son esprit subtil, pour qu’il écrive son histoire. Ganesha est prêt à accepter la tâche, mais à une condition bien précise : Vyasadeva doit être capable d’écrire le Mahabharata : Vyasadeva devait être capable d’écrire toute l’histoire sans s’arrêter un seul instant. Vyasadeva accepte, mais n’accepte pas ses propres conditions : Ganesha pourrait écrire un poème une fois qu’il en aurait compris l’essentiel. Ganesha accepta et se mit à couper sa défense, qu’il utilisa comme stylo. Ainsi, lorsque Vyasadeva avait besoin de faire une pause dans son récit, l’auteur utilisait une clause compliquée, qui nécessitait que Ganesha s’arrête un instant pour en comprendre la signification.

5. Son apparence et les symboles sacrés ont une signification profonde

Les dieux mentionnés dans l’hindouisme sont considérés comme les personnalités les plus puissantes, et ce non seulement parce qu’ils sont puissants et performants selon les Védas, mais aussi en raison de leur capacité à insuffler, par leur simple présence, une signification qui permet de cultiver sa vie spirituelle. C’est pourquoi l’image de chaque idole et les objets qui lui sont associés peuvent être considérés comme représentant divers faits spirituels. Beaucoup de gens voient dans l’union de la tête et du corps d’éléphant de Ganesha une illustration de la manière dont l’esprit peut rester en harmonie avec la nature. Sa tête en forme d’éléphant représente la sagesse et la connaissance. Le ventre de l’éléphant peut être interprété comme l’univers, et le serpent qui s’enroule autour de sa taille représente la force qui maintient le cosmos en place. Le rongeur qu’il chevauche s’apparente au vagabondage de l’esprit qui peut être contrôlé par la pression de la connaissance. Il y a quatre mains sur sa main – l’une d’elles avec un marteau pour couper les attaches, l’autre avec une corde qui peut guider une personne vers le but de ses rêves, une autre qui a une friandise pour remercier les personnes qui ont une habitude spirituelle, ainsi qu’une qui est tenue par la paume pour bénir et protéger les personnes qui sont sur le chemin de la spiritualité.

🕌 Après avoir découvert ces fascinants faits sur Ganesha, plongeons-nous dans le lien sacré entre l’éléphant et Bouddha.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Livraison Offerte

Retour Simplifié

SAV Français

Transaction Sécurisée

Panier